Home-sitter et agent de sécurité : quelle est la différence ?

Home-sitter et agent de sécurité : quelle est la différence ?

Avec les temps qui deviennent durs, qui a dit qu’avoir une maison bien à soi était toujours aussi bénéfique ? Construction, entretien, rénovation, nettoyage, et surtout sécurité ; ces quelques points qui déçoivent plus d’uns, font partie des obstacles journaliers que traverse chaque propriétaire de maison. Cela ne veut pas dire que pour autant, ces problèmes restent insolvables. Voici justement une solution qui permettra à vous, titulaire de propriété, de prendre de petites vacances hors de chez vous, histoire d’oublier juste le temps d’un instant toutes les responsabilités que vous confère ce titre.

Home-sitting

Traduit au sens littéral « gardiennage de maison », le home-sitting est un service qui appelle un home-sitter (la personne qui va se charger de l’exécution du service) à s’occuper d’une propriété en l’absence de son proprio. C’est-à-dire qu’il va surveiller la demeure, prendre soin des animaux, arroser quotidiennement les plantes, entretenir le jardin, mais encore nettoyer la maison. De fait, il occupera le bâtiment permettant ainsi au logeur d’organiser un voyage en famille, hors de son logement, avec l’esprit tranquille. Il est à noter que cette fonction est « donnant-donnant », ce qui veut dire qu’il subsiste un échange de services entre le fournisseur et le client. Le propriétaire va céder son patrimoine au gardien le temps qu’il s’absente, en échange d’un entretien régulier de son foyer. Tandis que pour le gardien, en guise de rémunération pour son travail, le propriétaire lui donnera le droit d’utiliser gratuitement tous les équipements qui se trouvent dans la maison. Par exemple, après avoir fini correctement ses tâches journalières, le home-sitter aura le droit d’utiliser la connexion internet, de profiter de sa piscine, ou bien de visiter le voisinage pour connaître davantage le quartier. De base, il est convenu aux deux bénéficiaires qu’aucun argent ne serait pris comme paiement ; seulement service contre service. Toutefois, il est possible de négocier avec le titulaire de la maison en incluant le frais de séjour, la nourriture et le déplacement dans une rétribution pour le prestataire. De la même manière, il existe plusieurs entreprises qui se spécialisent dans le home-sitting. Cela permet de faciliter la recherche pour le client, mais aussi les demandes pour l’allocataire. Dans le cas où vous souhaitez devenir vous-même home-sitter, il suffirait de vous munir d’un bon CV, d’un extrait de casier judiciaire vierge, de remplir quelques questionnaires et d’être au top de votre forme afin d’impressionner avec vos muscles.

Agence de sécurité

Considéré depuis longtemps dans la même catégorie, quelle serait véritablement la différence entre sécurité et gardiennage ? Tandis que le gardien va s’occuper et user de vos biens, l’agent de sécurité va tout simplement les protéger. Son travail consiste à assurer la protection matérielle et humaine. De ce fait, il doit être présent dans les locaux pour veiller à la sûreté de chaque occupant de la propriété, qu’il s’agisse d’une personne ou d’un objet. Contrairement au home-sitter qui va chercher la décoration idéale pour votre jardin, un agent de sécurité se doit de rester présent que son employeur quitte temporairement la résidence ou non. Il ne se limite pas qu’au domicile privé ; il peut se situer dans des entreprises, dans des centres commerciaux, dans des magasins et aussi dans des boutiques. Pour son emploi du temps, son horaire varie selon les instructions reçues. Il peut travailler de nuit comme de jour, seul ou en équipe. Dans le cas d’un incident sur son territoire de garde, il doit intervenir en priorité quitte à gagner du temps, avant l’arrivée des forces de l’ordre. Actuellement, les agents de sécurité sont fournis par des agences. Donc, s’il vous vient l’idée de vouloir en engager un ou une équipe, contactez simplement leurs bureaux.
En outre, l’autre point de différence avec le home-sitter est le profil que requiert ce métier. En effet, pour devenir un agent de sécurité professionnel, il faut avoir au minimum le CAP Agent Sécurité et suivre des formations en sécurité pour le statut de Titre Professionnel d’Agent de sûreté et de sécurité privée (TP ASSP) ou Titre Professionnel d’Opération de station centrale de télésurveillance (TP OSCT). Poursuivre cette fonction peut s’avérer bénéfique, car elle propose des possibilités d’évolution comme Agent de sécurité incendiaire, Manager ou Chef de site et Chef de service.

Post Comment