Aidez votre enfant à choisir correctement son activité parascolaire

Aidez votre enfant à choisir correctement son activité parascolaire

Lorsqu’on parle d’activités parascolaires, on pense toujours au sport, à la musique et à la danse. Quoi qu’il en soit, y participer peut être bénéfique pour votre enfant. D’une manière générale, cela l’aidera à socialiser, à élargir ses connaissances et à développer ses talents. Selon les établissements scolaires, elles peuvent être payantes ou gratuites, obligatoires ou pas. Cependant, pour que votre enfant s’y intéresse, demandez-lui l’activité qui lui plaît. Si vous le forcez, il va le prendre comme une punition. Bien sûr, rien ne vous tente de le conseiller et de l’aider en lui expliquant les avantages que pourrait lui apporter telle ou telle activité.

Le sport est bénéfique pour leur santé et leur bien-être

La pratique régulière d’une activité physique est bénéfique pour un enfant. Cela favorise son développement et sa croissance. Être actif lui permet d’améliorer sa condition physique, son endurance et aussi sa respiration. Faire du sport réduira les risques d’être atteints de maladies cardiovasculaires, respiratoires et surtout d’obésité. C’est également une occasion pour eux de se faire des amis et de mesurer leurs compétences. Quoi qu’il en soit, évitez de forcer votre enfant pour ne pas le fatiguer et le blesser. Une heure par jour suffira, car ses os et ses muscles sont encore trop fragiles. Choisissez également une activité peu intense comme la natation, le soccer, la gymnastique, le hockey ou encore le karaté. De plus, vous pouvez vous arrangeur pour organiser une séance en famille.

 

La danse permet de développer leur talent

Certaines filles n’aiment pas trop faire du sport. La gente féminine s’intéresse bien plus à la danse et à la musique. Elles ont totalement raison, car danser leur permet de bouger tout en se défoulant. Cela ne nécessite pas d’accessoires ni de terrains pour pratiquer. Il suffit d’envoyer de la musique et hop! Quel que soit le style de danse choisi, votre enfant aura raison de s’y mettre. Les étirements et les mouvements lui permettent d’entretenir sa posture et d’améliorer sa condition physique. De plus, cela peut l’aider à contrôler ses émotions et avoir plus confiance en lui. À son âge, votre enfant peut apprendre n’importe quel style de danse. Hip hop, danse classique, danse urbaine, zumba, le choix dépend de sa condition physique et de ses préférences. La danse classique est la plus longtemps enseignée, mais demeure cependant la plus populaire. La plupart des petites filles l’apprécient. Imaginez votre bonheur en voyant la vôtre virevolter comme cendrillon au milieu de la piste avec sa tutu rose. Les enfants peuvent apprendre la danse classique dès l’âge de 6 ou 7 ans. A cet âge, ils n’auront aucun mal à apprendre les pas et les mouvements de base. Par contre, les petits danseurs se ruent plutôt vers le hip hop ou la capoeira. Cette dernière est à peu près du même style que la danse africaine. C’est un mélange de danse, d’acrobatie et de techniques de combat. Dans ce style de danse, ce sont les pieds et les bras qui sont plus sollicités. A l’instar du karaté et du taekwondo, la capoeira est une discipline basée sur le code moral. Nul besoin d’avoir une grande force physique ou de puissance.

 

La peinture pour réveiller leur créativité

Certaines personnes pensent que la peinture et le coloriage sont réservés aux enfants de 3 et 4 ans. Que cela se résume à des gribouillages sur un papier. C’est totalement faux. La peinture est une véritable méthode d’apprentissage. Cela aide les enfants à stimuler leur cerveau et à développer leur concentration. Ils commencent par marier les couleurs et finissent par reproduire ce qu’ils voient ou ce qu’ils ressentent par un dessin. Pour encourager votre enfant, achetez-lui le matériel dont il aura besoin. Certains kits de coloriage peuvent comporter jusqu’à plus de 100 couleurs. Votre enfant pourra s’amuser autant qu’il peut.

 

 

 

Post Comment