Divorce : comment aider les enfants à affronter la situation ?

Divorce : comment aider les enfants à affronter la situation ?

Inutile de se voiler la face, chaque enfant souffre moralement quand ses parents se séparent. Il peut y avoir une pointe de tristesse ou des excès de colère dans ses agissements. Et ce, à partir du moment où il apprend la nouvelle, jusqu’à ce qu’il soit enfin prêt à accepter la situation. En plus de ses sentiments, il vit mal aussi les changements de vie engendrés par la séparation. Lisez cet article pour savoir comment aider un enfant à traverser cette période difficile.

Bien choisir le moment et l’endroit pour annoncer la nouvelle

Pour un enfant ayant l’habitude d’une vie de famille, le divorce de ses parents signifie que la vie ne vaut plus la peine d’être vécue. Il faudra alors faire très attention dans la manière de lui annoncer cette nouvelle bouleversante, car il risque de devenir agressif sous l’effet du choc émotionnel.

Choisissez un lieu neutre pour annoncer votre séparation à votre enfant, un cadre qui ne lui est pas familier, car il risque d’y laisser ce mauvais souvenir. Il n’y a pas vraiment de moment propice pour ce genre de nouvelle. Essayez simplement de ne pas l’annoncer avant un événement important pour vos enfants.

Un enfant plus grand peut soupçonner la décision de divorce en remarquant les contacts fréquents avec les avocats et le manque d’affinités entre les parents. Par contre, pour un enfant plus petit, la situation peut être une vraie surprise.

Bien choisir les mots et la manière d’annoncer la séparation

C’est pénible d’annoncer à vos enfants que votre séparation va être sérieuse et définitive. Le mieux, c’est de le faire ensemble. Utilisez des mots simples, et évitez de tourner autour du pot. Annoncez clairement votre décision de divorcer, ensuite décrivez ce qui va se passer suite à votre séparation.

N’attendez pas que vos enfants fassent preuve d’empathie en attendant la nouvelle. Leurs réactions seront imprévisibles. Les plus petits peuvent ne pas comprendre le sérieux de la situation. Ils vont vous poser des tas de questions, mais ils peuvent aussi devenir subitement très silencieux, ou très en colère.

Pour ne pas jeter de l’huile sur le feu, évitez de leur demander avec qui ils veulent vivre. Insistez plutôt sur le fait que vous les aimez encore très fort tous les deux malgré votre séparation. Rassurez-les surtout qu’ils n’ont rien à se reprocher par rapport à ces décisions d’adultes.

Les enfants plus grands comprennent mieux la situation, mais ils peuvent avoir tendance à refuser la réalité. S’ils expriment leur colère en recevant la nouvelle, évitez de les contredire en quoi que ce soit, du moins pour le moment.

Mettre en confiance les enfants

L’important dans cette situation de divorce, c’est de mettre en confiance vos enfants et de continuer à leur donner beaucoup d’amour. Trouvez un moyen de leur faire apprécier les dispositions de visite. Introduisez petit à petit les modifications apportées au mode de vie, et essayez de ne pas trop imposer ces changements.

Pour un enfant plus petit, parlez de sa situation aux responsables de son école. Leur compréhension permet d’éviter beaucoup de problèmes au cas où l’enfant agit anormalement en classe ou lors des activités extrascolaires.

Et avec votre adolescent(e), vous devez être plus patient. Il ou elle peut penser à fuguer et à construire également sa propre vie. Essayez toujours de lui faire parler de ses tourments. Si vous échouez, faites-vous aider par un autre adulte, en qui votre enfant a le plus confiance pour parler de sa situation de stress.

Renforcez surtout votre lien avec votre enfant, sans jamais blâmer l’autre parent devant lui. Créez l’opportunité de lui faire vivre plus souvent ses activités préférées. Est-il motivé par le sport, la musique, le voyage ou a-t-il d’autres passions ? Laissez-le se découvrir dans ses centres d’intérêt pour l’aider à bien apprécier de nouveau la vie. Et surtout, respectez son choix s’il décide de vivre avec votre ancien conjoint.

Post Comment