Réparer et entretenir son piano : astuces et conseils

Réparer et entretenir son piano : astuces et conseils

Le piano, cet instrument polyphonique à clavier, est souvent sujet à bien d’intempéries. Une touche qui dé-mitonne changeant du coup l’harmonie de l’accord, un clavier mal accordé, etc., sont bien des dommages récurrents. Malgré tout, comment l’entretenir et le réparer pour qu’il garde toute sa valeur ? Si vous êtes dans le cas, alors vous êtes à la bonne adresse. Découvrez quelques astuces pour vous tirer d’affaire.   

Réparation du piano : ce qu’on doit savoir

La réparation du piano n’est pas une activité simpliste à prendre à la légère. En effet trois points à prendre en compte quand on parle de réparation de piano. En premier, nous avons la réparation du meuble. Dans ce cas, il faut faire appel à un menuisier, un ébéniste ou à un vernisseur qui pourra vous aider à trouver la solution adéquate.

Le second point a rapport aux différentes structures harmonique, mécanique et clavier de l’instrument. Travail technique et spécifique de très longue haleine, il requiert le recours à un réparateur accrédité. Coûteuse, cette réparation peut prendre des semaines voir des mois. Elle se fait généralement sur des appareils de très grande valeur. 

Enfin, le dernier point dans la réparation concerne uniquement la mécanique et le clavier proprement dit. Comme dans le cas précédent, il doit être également réalisé par un professionnel. Contrairement à la réparation de la structure, cette troisième catégorie de réparation généralement fréquente peut se faire sur quelques jours ou plusieurs semaines. 

Les cas probants de réparation

Les cas de réparation d’un piano sont légion. De prime abord, nous avons le risque d’humidité qui peut rendre les touches muettes ou coincer celles-ci. Selon le cas, la réparation va consister à changer les pivots ou les ressorts de la mécanique. 

À cette première cause de réparation, on peut également ajouter celle liée aux mites des textiles qui peuvent endommager les lanières et feutrines de la mécanique et du clavier. Ici, le plus important lors de la réparation est de procéder au changement de chacune des lanières et feutrines. 

Ensuite, une autre raison pouvant entraîner une réparation est l’urine des souris qui peuvent provoquer des dégâts rapides et extrêmes en un laps de temps. Enfin, on adjoint les risques d’usures naturelles liés à l’utilisation régulière du piano.  

L’entretien du piano : comment s’y prendre ?  

Quand on parle d’entretien d’un piano certaines précautions sont à prendre et elles peuvent varier selon qu’il s’agisse d’un piano à queue ou de piano à pivot. Mais de manière générale, que ce soit l’un ou l’autre, il faut veuillez à maintenir certaines parties propres. C’est le cas des finitions et du clavier. 

Pour l’entretien des finitions, il est recommandé d’ôter la poussière au moyen d’un chiffon doux ou d’un plumeau pour piano. Si par contre vous désirez utiliser une cire ou un polish pour piano, il faut recourir à l’avis d’un spécialiste ou à un magasin afin de faire le bon choix de produit. 

Dans le cas de clavier, on recommande l’usage d’un chiffon doux. Quand il s’agit de saleté à nettoyer, il faut plutôt faire usage d’un chiffon. La règle est de bien essorer le chiffon après l’avoir humidifié dans une solution diluée d’un détergent neutre.

Quelques erreurs à ne pas commettre   

Réparation ou entretien, il y a des erreurs qu’il ne faut jamais commettre. Entre autres erreurs, nous avons l’utilisation des lingettes imbibées de produits chimiques pour l’entretien des finitions. Nous avons également l’usage de l’alcool notamment l’alcool dénaturé ou isopropylique pour l’entretien du clavier. Il est aussi déconseillé de disposer son piano près d’une source de chaleur ou de l’exposer aux rayons soleil ou de le mettre à proximité des espaces vitrés. 

Somme toute, la réparation ou l’entretien d’un piano sont des activités à mener avec minutie. Le recours dans l’un ou l’autre des cas à un réparateur ou à tout autre spécialiste est la meilleure solution à adopter. 

 

Réparer et entretenir son piano : astuces et conseils

Le piano, cet instrument polyphonique à clavier, est souvent sujet à bien d’intempéries. Une touche qui dé-mitonne changeant du coup l’harmonie de l’accord, un clavier mal accordé, etc., sont bien des dommages récurrents. Malgré tout, comment l’entretenir et le réparer pour qu’il garde toute sa valeur ? Si vous êtes dans le cas, alors vous êtes à la bonne adresse. Découvrez quelques astuces pour vous tirer d’affaire.   

Réparation du piano : ce qu’on doit savoir

La réparation du piano n’est pas une activité simpliste à prendre à la légère. En effet trois points à prendre en compte quand on parle de réparation de piano. En premier, nous avons la réparation du meuble. Dans ce cas, il faut faire appel à un menuisier, un ébéniste ou à un vernisseur qui pourra vous aider à trouver la solution adéquate.

Le second point a rapport aux différentes structures harmonique, mécanique et clavier de l’instrument. Travail technique et spécifique de très longue haleine, il requiert le recours à un réparateur accrédité. Coûteuse, cette réparation peut prendre des semaines voir des mois. Elle se fait généralement sur des appareils de très grande valeur. 

Enfin, le dernier point dans la réparation concerne uniquement la mécanique et le clavier proprement dit. Comme dans le cas précédent, il doit être également réalisé par un professionnel. Contrairement à la réparation de la structure, cette troisième catégorie de réparation généralement fréquente peut se faire sur quelques jours ou plusieurs semaines. 

Les cas probants de réparation

Les cas de réparation d’un piano sont légion. De prime abord, nous avons le risque d’humidité qui peut rendre les touches muettes ou coincer celles-ci. Selon le cas, la réparation va consister à changer les pivots ou les ressorts de la mécanique. 

À cette première cause de réparation, on peut également ajouter celle liée aux mites des textiles qui peuvent endommager les lanières et feutrines de la mécanique et du clavier. Ici, le plus important lors de la réparation est de procéder au changement de chacune des lanières et feutrines. 

Ensuite, une autre raison pouvant entraîner une réparation est l’urine des souris qui peuvent provoquer des dégâts rapides et extrêmes en un laps de temps. Enfin, on adjoint les risques d’usures naturelles liés à l’utilisation régulière du piano.  

L’entretien du piano : comment s’y prendre ?  

Quand on parle d’entretien d’un piano certaines précautions sont à prendre et elles peuvent varier selon qu’il s’agisse d’un piano à queue ou de piano à pivot. Mais de manière générale, que ce soit l’un ou l’autre, il faut veuillez à maintenir certaines parties propres. C’est le cas des finitions et du clavier. 

Pour l’entretien des finitions, il est recommandé d’ôter la poussière au moyen d’un chiffon doux ou d’un plumeau pour piano. Si par contre vous désirez utiliser une cire ou un polish pour piano, il faut recourir à l’avis d’un spécialiste ou à un magasin afin de faire le bon choix de produit. 

Dans le cas de clavier, on recommande l’usage d’un chiffon doux. Quand il s’agit de saleté à nettoyer, il faut plutôt faire usage d’un chiffon. La règle est de bien essorer le chiffon après l’avoir humidifié dans une solution diluée d’un détergent neutre.

Quelques erreurs à ne pas commettre   

Réparation ou entretien, il y a des erreurs qu’il ne faut jamais commettre. Entre autres erreurs, nous avons l’utilisation des lingettes imbibées de produits chimiques pour l’entretien des finitions. Nous avons également l’usage de l’alcool notamment l’alcool dénaturé ou isopropylique pour l’entretien du clavier. Il est aussi déconseillé de disposer son piano près d’une source de chaleur ou de l’exposer aux rayons soleil ou de le mettre à proximité des espaces vitrés. 

Somme toute, la réparation ou l’entretien d’un piano sont des activités à mener avec minutie. Le recours dans l’un ou l’autre des cas à un réparateur ou à tout autre spécialiste est la meilleure solution à adopter. 

Post Comment