L’essentiel à connaître sur le recyclage de déchets

L’essentiel à connaître sur le recyclage de déchets

En France, chaque citoyen produit environ 582 kilogrammes de déchets chaque année, ce qui représente une quantité phénoménale pour l’ensemble de la population, sans parler ceux qui sont produits par les entreprises. En effet, le ministère de la transition énergétique estime les déchets produits annuellement en France à 350 millions de tonnes, plaçant notre pays en deuxième position, en Europe, après l’Allemagne.

Quant aux entreprises, c’est le secteur de la construction qui génère le plus de déchets, à hauteur de 240 millions de tonnes par an.

Des mesures sérieuses sont déjà prises, ce qui est déjà un bon geste pour notre planète. Parlons de ces principes à connaître concernant la collecte et le recyclage de déchets en France.

Que dit la loi sur le recyclage de déchets ?

La France, comme beaucoup de pays européens, a son code de couleurs pour le tri des déchets, facilitant le ramassage par des services publics de ramassage d’ordures. Le décret 2016-288 du 10 mars 2016 (appelé familièrement « décret 5 flux ») oblige toutes les entreprises et chaque foyer à trier leurs déchets. Le tri des « 5 flux » consiste à utiliser des poubelles de 5 couleurs différentes :

‒ le vert, pour mettre les déchets en verre, qui doivent être dépourvus de bouchon ou de couvercle,

‒ le jaune, destiné aux déchets plastiques, les cartons et les emballages,

‒ le bleu, consacré aux déchets en papier (dont les journaux),

‒ le rouge, pour les déchets métalliques,

‒ le gris ou le noir, où les autres déchets qui ne peuvent pas être classés parmi les autres catégories sont mis (notamment les déchets alimentaires).

Quant aux déchets de produits électriques et électroniques, comme les piles, les ampoules, et les appareils électroménagers, ils doivent être déposés directement dans des déchetteries ou dans des points de collecte prévus à cet effet.

Qui collecte les déchets en France ?

C’est la collectivité territoriale qui collecte les déchets ménagers en France à l’aide des camions-bennes. Il existe plus de 1 200 structures intercommunales qui s’occupent du ramassage et du traitement des déchets ménagères.

Quant aux déchets produits par des entreprises, conformément à l’article L.541-2 du code de l’environnement, ils sont confiés à des prestataires agréés. Ils peuvent également les faire traiter par des filières autorisées :

‒ pour un réemploi,

‒ pour un recyclage,

‒ pour une revalorisation énergétique,

‒ pour une élimination.

Qui traitent les déchets en France ?

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le recyclage de déchets existe depuis XVIème siècle, sous le règne de François Ier en France. Les chiffonniers et les ferrailleurs sont des véritables professionnels du recyclage, un métier qui perdure jusque dans les années 1970. Le véritable essor du recyclage a commencé pendant la Première Guerre mondiale, où les métaux sont transformés systématiquement pour fabriquer des rails de chemins de fer, d’armes et de munitions. Plus tard, les mêmes déchets métalliques ont beaucoup servi pour la reconstruction.

Il fallait attendre la loi Royal, en 1992 pour voir naître l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME appelé également Agence de la transition écologique) et l’Éco-emballages (entreprise privée qui recycle les emballages), pour la gestion efficace des déchets.

Les industries de recyclage s’occupent de la destruction, du recyclage et de la revalorisation des déchets en France. On dénombre plus de 1 000 entreprises de traitement de déchets en France, employant plus de 30 000 salariés directs. Chaque entreprise et chaque foyer peuvent faire appel à leurs services pour la récupération de leurs déchets, moyennant paiement.

À la Ricamarie, l’entreprise Sermaco, œuvre dans la gestion des déchets depuis plus de 30 ans, s’occupant de la collecte des déchets, même ménagers, du tri et du recyclage.