Tour d’horizon sur le diagnostic pollution des sols

Tour d’horizon sur le diagnostic pollution des sols

Le réchauffement climatique n’est qu’un visage des problématiques du non-respect de l’environnement. La pollution des sols tient également une place importante. Cette dimension touche tous les secteurs d’activités. Si la qualité du sol est mauvaise, il sera quasiment impossible pour l’espèce humaine de cultiver et d’avoir de la nourriture. De même, si le sol n’est pas en état de recevoir les fondations d’une maison, il y a fort à parier que celles-ci ne tiendront pas longtemps. Ce qui non seulement sera dangereux, mais accentuera davantage la crise immobilière actuelle. Tour d’horizon sur le diagnostic pollution des sols.

Comprendre le diagnostic des sols

Le diagnostic pollution des sols est une étude effectuée par un organisme en vue de valider ou non la viabilité d’un terrain. Elle est jumelle à l’audit environnemental, qui est facultatif. Cette analyse donne lieu à des résultats qui sont transférés au propriétaire du terrain pour déterminer s’il peut commencer ou non la construction du bâtiment. Elle permet de déterminer l’état de pollution des sols, leur typologie et leur état de contamination. L’étude de pollution des sols ne peut être effectuée par une société lambda, mais uniquement par un expert comme KAD ENVIRONNEMENT.

Enjeux du diagnostic pollution des sols

Nombreux avantages vous seront offerts en réalisant un diagnostic pollution des sols, dont :

-La protection de la santé des futurs habitants du terrain ;

-La détection des dangers naturels susceptibles d’avoir lieu (possibilité d’effondrement du sol, de séismes, etc.) ;

-La possibilité de mettre en place un plan d’action visant à dépolluer le sol au vu du nombre de subsistances nocives qui y sont contenues ;

-La prévention contre l’érosion du sol ou l’infiltration d’eau ;

-La valorisation du terrain à la revente.

Il est à noter que ce diagnostic permet de valoriser un terrain ou un bien immobilier construit sur ce dernier pour une possible revente. Étant obligatoire, si vous ne réalisez pas cette étude en amont, il vous sera difficile de revendre votre terrain à une société ou à un particulier aguerri de la loi. De plus, les acheteurs ont la possibilité de missionner un expert en diagnostic des sols sur les lieux pour analyser la situation du terrain. Si l’expert sort des résultats alarmants, il est du droit de l’acheteur de porter plainte contre le vendeur et/ou ancien propriétaire pour « dissimulation ».

Étapes de réalisation du diagnostic de pollution des sols

Le diagnostic de pollution des sols se déroule en deux étapes :

La phase 1 : l’étude

Elle est la plus importante, car c’est l’étude même de l’historique du sol. Elle est réalisée avec un engin que seuls les diagnostiqueurs maîtrisent le contrôle et l’usage. L’étape de l’étude de vulnérabilité doit être effectuée dans le respect total de la norme NF X 31-620. Elle doit se faire en 3 sous-étapes :

-La prévisite sur le site afin de déterminer la stratégie d’étude la plus efficace ;

-L’étude mémorielle du sol, afin de reconstituer son histoire à travers les âges. C’est durant cette sous-étape que les diagnostiqueurs peuvent connaître les industries qui s’y ont été installées précédemment, mais également les polluants contenus dans le sol ;

-L’étude de vulnérabilité, qui permet d’identifier la probabilité que les polluants du terrain se transfèrent dans la nappe phréatique utilisée comme source d’eau du futur bâtiment.

Phase 2 : les investigations supplémentaires

A l’issue de la première phase, si les résultats sont alarmants, la deuxième phase doit être enclenchée. Forage ou encore sondage ainsi que des prélèvements du sol du terrain seront réalisés pour permettre de déterminer avec exactitude la viabilité du terrain. Le diagnostic pollution des sols fait donc partie des gestes responsables pour sauver la planète.

 

Post Comment